Skip to content

AVC et TCC

Qu’est-ce qu’un AVC?

Un AVC survient lorsque la circulation du sang jusqu’aux cellules du cerveau est perturbée et que les cellules cérébrales sont endommagées.

Un AVC n’affecte pas toutes les parties du cerveau. Les conséquences seront donc différentes d’une personne à l’autre, selon la région du cerveau touchée. Beaucoup d’autres facteurs, comme le type de lésion, la gravité des dommages, le temps écoulé depuis l’AVC, la santé de la personne et même sa personnalité vont aussi influencer son état et son rétablissement.

Les impacts de l'AVC

Physiques

  • Paralysie totale ou partielle d’un seul côté du corps (hémiplégie)
  • Difficultés de coordination et d’équilibre
  • Sensibilité de la peau, difficultés à reconnaître les limitations du corps
  • Changements à la vie sexuelle

Cognitifs

  • Trouble de mémoire à court terme
  • Difficulté à reconnaître des objets familiers (agnosie)
  • Difficulté à initier un mouvement (apraxie)
  • Difficulté dans la capacité de parler et de comprendre le langage (aphasie)

Affectifs et comportementaux

  • Instabilité émotive et impulsivité
  • Irritabilité
  • Anxiété
  • Rigidité de pensée
  • Désinhibition
  • Apathie ou passivité
  • Changement de personnalité

Un AVC change une vie

Les atteintes à la suite d’un AVC peuvent être légères, moyennes ou sévères et sont très différentes d’un individu à l’autre. Elles ont toutefois toujours un impact sur la qualité de vie de la personne et de ses proches. Les répercussions sur le couple et la famille sont notamment à considérer. Une période de désorganisation plus ou moins longue peut aussi avoir de nombreuses conséquences sur le plan social, scolaire ou professionnelle.

Pour en savoir plus sur l’AVC, consultez le site Coeur+AVC (Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada).

Vous cherchez de l'aide, nous sommes là !

Qu’est-ce qu’un TCC?

Le traumatisme craniocérébral (TCC) est un choc à la tête suffisamment important pour endommager non seulement la boîte crânienne, mais également le cerveau.

Le TTC regroupe l’ensemble des lésions et des troubles provoqués par un choc à la tête. Ce choc peut survenir lors d’un accident de la route, dans la pratique d’un sport, au travail et dans de nombreuses autres situations courantes.

Les conséquences du TCC varient d’une personne à l’autre selon la région du cerveau touchée, la gravité du traumatisme, l’âge de la personne, son état de santé, les soins reçus, etc. Les neurones endommagés provoquent une modification ou une perte de fonction sur divers plans.

Les impacts du TCC

Physiques

  • Paralysie totale ou partielle
  • Augmentation du degré de fatigue
  • Difficultés d’élocution
  • Pertes sensorielles
  • Étourdissements et difficulté d’équilibre

Cognitifs

  • Trouble de mémoire à court ou long terme
  • Difficultés d’apprentissage
  • Déficits d’attention et de concentration
  • Troubles de la pensée ou difficultés d’abstraction

Affectifs et comportementaux

  • Variation d’humeur
  • Diminution des contrôles sur le plan émotif (comportements agressifs, colériques, impulsifs, etc.)
  • Anxiété
  • Baisse de la capacité d’autocritique
  • Désinhibition
  • Apathie ou passivité
  • Changement de personnalité

Un TCC change une vie

Les impacts d’un TCC sont très différents d’un individu à l’autre, mais affectent toujours la qualité de vie de la personne et de ses proches. Ces difficultés se manifestent souvent au niveau de l’intégration familiale, sociale, scolaire ou professionnelle. Un accompagnement et un support adéquat à travers les difficultés inhérentes au TCC visent à retrouver un nouvel équilibre.

Pour en savoir plus sur le TCC, consultez la brochure de la SAAQ à l’intention des familles et des personnes atteintes.

Aller au contenu principal